Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog erasme46

invité du Mini musée de Montauban 82

Expo « Poliplastic »

Du 03 novembre au 30 décembre 2017, « Poliplastic» une exposition de Maurice Erasme.

Créateur inclassable,  Maurice Erasmevit et travaille à Cahors, ville où il est né en 1949. L’artiste est un homme espiègle et taquin qui sait pointer du doigt ce qui, dans son entourage immédiat, lui semble être le terreau fertile à ce regard décalé et humoristique qu’il  pose sur ses concitoyens. Il faut dire que Maurice Erasme a un parcours peu commun.  Après avoir forgé son sens critique dans la ferveur politique du siècle dernier, dans laquelle il s’était beaucoup impliqué au niveau professionnel,  c’est tout naturellement que le véritable mobile de sa création se soit porté sur  la polémique et la dérision des anecdotes et des personnages politiques.

Vous avez dit politique plastique ?

Maurice Erasme s’intéresse à la politique dans ses créations plastiques, son exposition intitulée « Poliplastic »est une contraction de deux mots : politique et plastique. Osons l’affirmer alors, c’est un poliplasticien ! Pour continuer à alimenter son point de vue critique, dans l’impulsion qui anime ses œuvres,  il frise avec l’esprit DADA, voire avec l’esprit surréaliste. Ses recherches conçoivent l’art comme une expérience, exprimant une fascination pour la société contemporaine, ses possibles déformations ou transformations dues  à l’action politique. Et pourtant avec cette capacité à pousser aux limites de l’expérience, qui apparente la confrontation du spectateur à son art, à une sensation de polémique et de fronde, il présente une négation de l’espérance et de la foi dans le bon sens d’une société politisée.

L’animal politique

Pour notre pur bonheur, Maurice Erasme présente dans un format miniature n’excédant pas 10 centimètres, des répliques miniatures de ses œuvres grandeur nature déjà exposées, conçues spécialement pour son exposition « Poliplastic » au Mini Musée. Nous pouvons découvrir avec des œuvres comme « Le savon fait avec la dernière liposuccion de François Hollande » ou encore « La machine à calculer le QI des coquilles de St Jacques », cet humour décalé, tranchant et capricieux qui traverse ses créations avec la force d’un rire nerveux incontrôlé.

A la fois collagiste et sculpteur, il joue des références à l’actualité politique et historique pour mieux les subvertir dans un néoduchampinisme singulier. Acteur essentiel de la performance par le medium de la sculpture et des installations, il interroge véritablement l’humain dans ce qu’il a de ce statut d’animal politique.

©Grégory Pamadou

 
invité du Mini musée de Montauban 82

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article