Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 12:45

Nous venons d'apprendre le décés de Jean-Pierre Petit dimanche 27/05/2012 suite à une longue maladie. Il sera incinéré le 31 Mai 2012, ses cendres seront dipersées sur le Causse Méjean 

       Une petite cérémonie a eu lieu à Séverac le Chateau en présence de sa famille et d'amis, plusieurs associations sont intervenues dont le parti socialiste de Millau , le livre perché, les amis de la terre, Agnes a lu un poème écrit par Jean- Pierre et  diffusé ci-dessous;  Enfin son frère a remercié tous les participants .Ses cendres seront dispersées demain  sur le causse Méjean par des spéléos, la famille et quelques amis, pour qu'elles puissent atteindre les cavitées qu'il n'a jamais pu faire. 


                                    La Goutte Prodigue 

 

Déjà au sein de sa mère de glace

Elle ne tenait pas en place,

Moi, goutte d'eau de glacier à la mer j'irai

Criait-elle à tous ceux qui voulaient l'écouter.

 

Son froid sommet elle quitta un beau matin

Traçant tout droit son chemin.

Dansant, sautant à perdre la raison

Elle connut tous les rochers jusqu'au pont.

 

Là, une crue étant installée, on la pria de s'arrêter, 

Mais rien n'y fit, têtue elle voulut continuer,

Ignorant les conseils, elle suivit le vallon,

Grisée de vitesse, elle ne vit pas le tourbillon.

 

Elle tourna, tourna...tourna

Elle tomba, tomba...glissa,

Dans sa chute puits et méandres s'étaient succédés,

Et ses pleurs de là ne pouvaient la tirer.

 

Meurtrie prenant conscience de son erreur,

Elle laissa aller sa fureur.

Elle voulut avoir des ailes pour chemin rebrousser

Et, réalisa que seuls les nuages savent voler.

 

Elle refusa d'être condamnée à la dissolution à perpétuité

Un plan d'évasion se mit à échafauder.

Pour cela elle chercha , fureta dans tous les coins,

Portant son fardeau de calcite qu'elle répandait avec soin.

 

Le chemin fut rude des cascades aux lacs engourdis,

Avançant toujours résignée sans un cri.

N'épargant pas ses forces, luttant jusqu'à en défaillir,

Même d'une pollution elle faillit mourir.

 

La nuit venait à peine de se coucher

Lorqu'elle quitta ce monde hypogé.

Elle courut vers la lumière et, dans la chaleur s'endormit.

Doucement un rayon de soleil dans un nuage la conduisit.

 

Elle a maintenant retrouvé son sommet

Riche d'une aventure qu'elle ne cesse de raconter, 

Jurant qu'on ne lui reprendra point.

Mais, cette goutte d'eau, ne la reconnais-tu point ?

 

                                  Jean-Pierre PETIT

 

Jean-Pierre Petit est un professionnel du hasard, amateur de spéléo et de photo. Ce Tourangeau installé à Millau depuis plusieurs années vient de publier un superbe ouvrage intitulé "Au cœur de la France"… 25 ans de photos dans les plus belles grottes et les plus beaux paysages à travers le pays, pour un résultat à la hauteur de l’aventure.

Et quelle aventure !

Jean-Pierre Petit participait il y a une petite trentaine d’années à un atelier d’accordéon dans les locaux d’une mairie… Alors qu’il entend quelqu’un chercher les coordonnées d’un club de la ville, il emboîte le pas en réclamant l’adresse d’un club de… spéléo. Une sorte de boutade guidée par une envie inconsciente qui le conduit huit jours plus tard à adhérer à l’association locale, lancé dans le grand bain spéléologique.

Avant de se trouver un autre virus, attrapé sous terre : « J’avais envie de rapporter quelque chose sans faire de dégâts, on n’abîme rien, c’est une prédation virtuelle, la photographie est en plus une continuation de l’aventure, elle raconte autre chose que l’esthétique de l’image ». La photo lui permet de prolonger le voyage, de s’imprégner de ce qui a fait l’ambiance du moment et qui n’apparaît pas, ou tout juste en filigrane, sur l’image.

« C’est du rêve que j’ai voulu transmettre », lance Jean-Pierre Petit. Entre la réalité et son imaginaire, pour finalement croiser aussi le chemin des observateurs de ses photos, qui y mettent encore d’autres songes…. Comme pour la couverture du livre qui emporta un admirateur du côté d’un ventre de baleine.

Jean-Pierre Petit se charge en plus de transfigurer les lieux… Entre ses mains, un matériel hérité du passé glorieux de la photo : des lampes magnésiques et des déclencheurs artisanaux fabriqués avec des tuyaux de plomberie faute de renouvellement des stocks de ces outillages passés de mode. Avec l’apport de cette lumière artificielle, il crée « des paysages qui n’existent pas, c’est là que c’est intéressant, on souligne des endroits, on invente de nouvelles images même si on s’appuie sur la galerie elle-même ».

Encore fallait-il séduire un éditeur pour qu’un livre puisse émerger de ces plongées souterraines. « J’en avais rencontré quelques-uns qui s’étaient demandé “A qui on va vendre ça ?” », commente-t-il. Il s’était donc cassé les dents aux portes de la rentabilisation.
Et puis, par un ami - Patrick Bessueille, président du festival de l’image souterraine, à Nice -, il croisa l’éditeur montpelliérain Jean-Michel Renault (“Les créations du Pélican”). Lequel avait besoin de quelques photos… Avant de craquer pour celles de Jean-Pierre Petit et de lui proposer de publier le fameux livre auquel l’auteur songeait. « Celui que je n’avais jamais contacté m’a dit “Je veux vendre vos photos”. Le cahier des charges, c’était de faire un beau livre, c’est d’ailleurs le nom du format, “Beau livre”. » Les 200 images, somptueuses, sont agrémentées de temps en temps de textes qui alternent anecdotes et précisions. Dans le lot, beaucoup de paysages - Jean-Pierre Petit a volontairement montré des images de surface pour montrer les endroits traversés ou l’entrée des avens - et de sites aveyronnais. Il avait eu un peu plus de raisons d’y baigner ces dernières années.

Descendant sur les causses, du haut de sa Touraine, depuis vingt ans pour les besoins de la cause spéléologique, il a finalement tout simplement répondu à une offre d’emploi : forestier de profession, un poste se libérait en Sud-Aveyron. Et même si depuis l’aventure professionnelle s’est arrêtée, Jean-Pierre Petit est resté Millavois. Au cœur de cette région qui l’a bouleversé plus que de raison. De ces passions mêlées est né un livre. Un hymne aux rêveries.

Arnaud Boucomont

couverture du livre

une des photo du livre, Soysic  dans le réseau Lachamcre (Pyrénées Oriantales)
en 1988

les cristallisations d'aragonite et d'hydromagnésite ont intégralement recouvert les parois de cette
galerie sur plusieurs centaines de mètres


Soysic et Jean -Pierre en 2008 au 60 ans du spéléoclub de Touraine à Tours Saint -Avertin

20 ans aprés, on se raconte des anecdotes du bon vieux temps

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 07:37

votre mémoire vous revient peut être

 une pendule de Cahors

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 18:56
Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 14:58
Repost 0
Published by erasme - dans erasme46
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 12:19

 

En 2011

 

À la 7e minute: Encouragé à bisser le célèbre chœur Va pensiero, Riccardo Muti prend la défense du budget de la Culture italien menacé de coupes sombres... Il invite les spectateurs du Teatro dell'Opera di Roma à entonner l'air patriotique avec les choristes présents sur scène

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 12:24

Jean-luc persécuté
UN MOYEN METRAGE DE EMMANUEL LABORIE

contribution financière du CNC, préachat d’Arte et le soutien de la région Midi-Pyrénées et de la région Aquitaine.

adaptation d'un roman de Charles Ferdinand Ramuz.

Jean-Luc vit dans la montagne. Il aime passionnément Christine, mais Christine aime un autre homme, qui vit dans les bois. Adapté du roman de Charles-Ferdinand Ramuz, «

Jean-Luc persécuté » est un film sans paroles, mais ni sourd ni silencieux. Au contraire, cette absence des mots permet de redonner toute leur importance aux sons : ceux de la nature, omniprésente, ceux des hommes. Des hommes qui parlent, sans doute, évidemment... mais hors champ. Comme si ce qui était montré dans cette histoire se situait en deçà du langage, de la conscience, du libre arbitre. Jean-Luc est un être simple, sans protection, « persécuté » par la violence de la vie, démuni face à la complexité des sentiments humains, face aux siens propres… rongé par le dépit amoureux comme par une maladie du corps. Ce film raconte sa chute, dans un récit tendu et nerveux. « Jean-Luc persécuté » est un film d’action, un film violent, un film amoureux.

 

 

Emmanuel Laborie a réalisé une douzaine de documentaires pour la télévision. et trois court métrages dont le remarqué «Qui frappe à la porte d’Henri Michel ?», sélectionné aux festivals de Clermont-Ferrand, de Brest, ainsi qu’au Festival Côté Court de Pantin et Prix d’interprétation à Paris Tout Court.

  Scan_jlp0151.jpg

                                                            Emmanuel Laborie concentré pendant le tournage

  Photo-14.jpg

  détendu

 

voir des images du tournage  sur   http://www.ferris-brockman.com/jlpersecute.html

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 12:15
Sapphô Marlhiac, chanteuse et auteur.

Comédienne de formation, elle travaille longtemps avec la Compagnie Pierre Debauche, où elle se produit dans des pièces de théâtres classiques comme dans des comédies musicales ou des tours de chants. Elle a joué la comédie pour les Trottoirs du Hasard, le Bouffon Théâtre, la Cie Mr Cripoux, été choriste avec les groupes Ejectés, Bingui Jaa Jammy, Tito... et enregistré en studio pour Pili-Pili, le Gang Rebel du Faso, ou encore Béatrice Ardisson. Pleine de certitudes et pétrie de doutes, aussi cassandre que confiante, des heures d'expérience sur la route sans permis particulier, elle sourit ses mots ou les crache à tue-tête et entend bien que l'équipée reste sauvage et ne s'arrête jamais.

 

Cyril Salvagnac, guitariste et compositeur.

Pratiquant son instrument en autodidacte depuis l'âge de 9 ans, il joue et compose pour plusieurs groupes, développe des projets musicaux pour la jeunesse au sein de la mairie de Toulouse et travaille également pour la compagnie Figaro & Co. A la fin des années 90, il tombe sous le charme du jazz manouche, omniprésent  dans son jeu depuis. Avec autant de doigts que d'idées à la minute, il pilote à 100 à l'heure ses compagnons de voyage sur des chemins musicaux audacieux, envisageant les obstacles comme autant de richesses et  le plein régime comme une sereine allure de croisière.

 

 

Laurent Meyer, batteur et percussionniste.

Interprète et arrangeur rythmique de talent dans diverses formations funk, jazz, il joue également avec la Cie Figaro & Co, accompagnant des acteurs dans de nombreuses comédies musicales. Bien que vainqueur à l'unanimité d'un premier Prix Agostini, il demeure le principal responsable des embardées rythmiques, des infractions aux limitations de tempo, des bifurcations  périlleuses et autres attentats à la bienséance classique

 

Xavier Faro, pianiste et compositeur.

Il étudie le piano jazz, l'harmonie et l'improvisation à l'Institut musical de formation professionnelle de Salon de Provence, puis dans l'école Music'Hall de Toulouse. En 1999, il intègre le Big Band Voix Mêlées, dirigé par Louis Winsberg, puis il fonde son propre quartet (Xavier faro Quartet) en 2000. Il joue et compose depuis dans plusieurs formations de jazz (Meajam, Toultoutim), de musiques du monde et d'électro (Waya di Funk, Collectif Asioasis, Epelo). Il a réalisé deux albums électro-jazz et crée des bandes-sons pour la télévision. Aux commandes de l'unique instrument numérique de l'aventure, avec autant d'élégance que d'efficacité, il joue de ses sons et de leur grâce pour imprimer au périple des circonvolutions inattendues, des progressions téméraires et des courbes déroutantes mais toujours avisées. 

 

 

Fabrice Camboulive, bassiste et contrebassiste.

Compositeur, il effectue le cycle de formation professionnelle à l'école Music'Hall à Toulouse et joue ensuite avec le groupe Ketzaco, multipliant les concerts partout en France. Il cofonde en 2010 le groupe Maria Chip encore en activité à ce jour. Il a participé lui aussi au projet de la Novela en 2008 avec Cyril et Laurent. Embusqué derrière le bois de son instrument, il insuffle à la virée ses sinuosités et ses mystères, tantôt chahutant la quiétude de la voie en y semant de chaudes aspérités, tantôt amadouant les collisions imprévisibles en drapant le passage de velours.

 

En 1998, Cyril et  Laurent fondent le groupe Mystère Trio avec Christophe Gruel. Depuis, avec leur swing teinté de world, ils sillonnent le monde avec plus de 650 concerts, 4 albums et un 5ème en préparation à ce jour. Leur formation participe également au festival La Novela en 2008 avec une création originale mêlant la danse, le théâtre, la musique et les technologies multimédias et collabore en 2010 avec l'Orchestre de chambre de Toulouse pour un hommage à Django Reinhardt.

 

Leur site   http://www.anagallis.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 17:39

Aprés Pierre Pétric et Jean-Claude Blaviel, c'est le tour de André Spinosa de terminer ce

 

cycle de photographies des

 

 100 ans du Terminus, le célèbre hotel de Cahors; c'est dans le restaurant le Balandre que la

 

famille Marre reçoit les

 

photographes et le public et en profite pour présenter le livre sur le Terminus écrit par

 

Jean-Pierre Alaux en vente partout

 

André Spinosa a aussi produit un livre de photos en vente sur le site Matisséo

 

  Jusqu'au 15 Décembre

 

 

balandre1.jpg

 

 

balandre-2.jpg

 

balandre3.jpg

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 18:11
 
Sem de Caors, n'avèm pas paur !
“Nous sommes de Cahors, nous n’avons pas peur !”, proverbe cadurcien

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 08:25

face à la Gare

 

 

 

ARCACHON---Le-bassin1-2.jpg

Repost 0
Published by erasme
commenter cet article